mercredi 20 juin 2018

Escapade : Le Vallon des Auffes


















J'espère que cette petite escapade marseillaise vous aura plu :) 
Je vous souhaite une très belle soirée, et vous dis à très vite ! ♫


mardi 8 mai 2018

La vie d'un pirate à bord d'une frégate, c'est la plus belle vie ! ♫


Bonjour la compagnie ! 


Aujourd'hui je vous emmène pour une ballade en bateau, vous venez ? Il y a quelques mois, j'ai travaillé sur un sujet que j'ai particulièrement apprécié. Il s'agissait de réaliser un Azulejos (ensemble de carreaux de faïence décorés Portugais, généralement bleu), puis de le vieillir voire même le casser.
Tout ça bien sûr à la peinture, en trompe l'œil. 

Pour vous donner une petite idée, voilà quelques exemples d'Azulejos, certains sont plus jolis que d'autres.





Personnellement, j'ai choisi un bateau parce que j'aime beaucoup le thème de la mer dans les faïences. Puis autant choisir quelque chose qui nous fait plaisir ! Cette peinture a été réalisée sur un panneau en bois de 80x80 cm. Pour bien commencer, j'ai préparé mon support avec trois couches de peinture acrylique blanche satinée, puis j'ai effectué le tracé de mon azulejos dessus, au crayon, puis à la peinture. Ensuite, j'ai peint toutes les parties bleu avec de l'acrylique plus ou moins diluée selon les parties. Un peu comme de l'aquarelle en fait.



Je m'excuse pour la qualité des photos, c'était avec mon téléphone, et la luminosité dans l'atelier n'est pas terrible.

Une fois cette étape terminée, et les joints posés, il a fallut vieillir l'azulejos, à l'aide d'une patine, puis l'abîmer et le casser par endroit. Pour lui donner un aspect jaunâtre, j'ai passé deux couches d'acrylique diluée couleur ocre et terre de sienne sur toute la surface. Après le séchage, j'ai pu commencer à l'abîmer. Pour cela, j'ai utilisé une lame de cutter pour gratter la peinture et faire apparaître le bois et retravailler dessus. Par endroit c'est le bois brut avec l'illusion de trous et de creux à la peinture, et par d'autres des creux faits entièrement à la peinture. J'avoue que l'étape finale m'a un peu fait mal au cœur, je n'avais pas envie de casser mon bateau haha ! J'ai essayé de ne pas faire de trop grosses cassures, surtout sur le milieu, en plein sur le navire. 


J'ai beaucoup aimé ce sujet, c'est assez drôle de vieillir et casser de vieux objets comme la faïence ou des vieilles plaques en métal rouillé. C'est tout en trompe l'œil et on s'en met plein les doigts !





Voilà pour ce sujet là. 
Je vous souhaite une bonne semaine, à très vite ! ♫

lundi 23 avril 2018

L'art de passer inaperçu.






Ca n'a l'air de rien comme ça, mais tous ces petits moments de la vie me rendent profondément heureuse. Surtout lorsque ce sont avec des enfants. Cette petite fille regardait mon poisson avec de grands yeux émerveillés, et ça, ça n'a pas de prix.

Bonne journée la compagnie ♫

Arole ~ 



mercredi 18 avril 2018

Des p'tits croquis #9


Bonjour la compagnie !

Voilà quelques mois que je n'avais rien posté par ici, j'espère que vous allez bien ! Mes travaux m'ont pris beaucoup de temps, surtout le mois de mars, et j'ai un peu délaissé le blog ... Mais me revoilà ! Je reviens aujourd'hui avec quelques petits croquis ça et là. Durant ces trois mois de travail, en plus du mauvais temps, je n'ai pas pu trop remplir mon carnet de croquis.

En attendant de pouvoir vous faire des articles plus fournis avec quelques travaux et petits strips BD, voilà donc des petits croquis de Nantes et ailleurs.

Bonne journée ♫
Arole ~




Hautes-Pyrénées


L'entrée du Jardin des Plantes de Nantes


Gare de Bordeaux St Jean - Centre ville de Nantes


Nantes - En attendant le tram


Place St Pierre - Lieu Unique à Nantes

mercredi 3 janvier 2018

Une abbaye abandonnée


Bonjour la compagnie !


Je vous retrouve aujourd'hui avec le premier post de 2018, pour vous parler d'un travail de cours que j'ai énormément apprécié.

Maintenant que je suis en décoration peinte, les formats sur lesquels je peins ne sont les même qu'en Tronc Commun. Aujourd'hui je suis passée à des formats raisins minimum (65x50 cm) jusqu'à des panneaux de bois 110x80 cm pour les plus grands. Et c'est précisément sur ce médium là que j'ai du réaliser mon dernier travail de l'année 2017.

Ce sujet avait pour élément principal la cour de l'Abbaye de Beauport (Côtes d'Armor), nous étions ensuite libre de changer d'ambiance, d'enlever ou de rajouter toutes sortes d'éléments : personnages, décors, accessoires etc. Pour ma part, j'ai beaucoup changé mon image de base. La scène se passe en automne aux alentours de 16h, lorsque le soleil descend doucement et que la lumière s'embrase. L'abbaye se trouve à l'entrée d'un bois, duquel sortent quelques visiteurs inattendus.



A gauche l'image de base - A droite mon montage final

Vous pourrez admirer la beauté de mon montage (haha) ! J'ai gardé les photos de tous les animaux séparément pour pouvoir ensuite peindre à partir de celles-ci (question de précision). Dans ma tête, l'histoire était déjà écrite. Je savais parfaitement ce que je voulais représenter et je savais où j'allais. Une balade dans la cour de l'abbaye et une rencontre inattendue avec ce cerf que, visiblement, l'on dérange. Pourtant, il reste là, et nous regarde. Les renards, eux, n'ont pas fait attention à notre présence, ou du moins pas encore ...

Pour ce travail, j'avais un mois et demi pour le faire, du montage aux derniers détails avant le rendu. J'ai fait des petits croquis préparatoires en noir et blanc et couleurs afin de pouvoir me donner une idée concrète de ce que je voulais. Je dois avouer que je me suis un peu laissée surprendre par la taille du format. Passer d'un format raison à un tel format (sur bois qui plus est), ce n'est pas si simple. Les premiers jours, avant d'attaquer la peinture, je suis restée des heures plantée devant mon panneau, me posant mille questions. J'avais peur, je n'étais pas sûre de moi, j'étais persuadée que j'allais me planter. Je l'ai laissé de côté quelques jours puis je suis revenue dessus. A partir du moment où j'ai commencé à poser les premières couches de peinture, mon angoisse s'est envolée, et je crois pouvoir dire que de tous les sujets que j'ai peins jusque là, il est celui où j'ai pris le plus grand plaisir.

Avant toute chose, j'ai d'abord préparé mon panneau de bois, de façon à ce qu'il soit bien lisse. Je l'ai bien poncé une première fois, avant de passer une couche de peinture acrylique satinée sur toute la surface, sans oublier les tranches. Après avoir fait mon tracé au crayon, j'ai passé un fond uniforme et transparent d'un couleur neutre, tirant légèrement sur le bleu, en laissant une réserve de blanc là où passe la lumière. Une fois les ombres et lumières bien en place, j'ai démarré la couleur en teintant le tout petit à petit.


A gauche, ma couleur de base avec ombres et lumières - A droite, montée de la couleur, de la lumière

Tout au long de mon processus, j'ai utilisé pas mal de documentation de toute sorte piochée dans mes livres. Des décors de dessins animés issus d'artbook (Bambi, Blanche Neige et les sept nains, Mon Voisin Totoro, Princesse Mononoké), de livres illustrés (La Légende de Momotaro, les Fables de la Fontaine), des tableaux de Monet, Dürer ou encore Courbet. Sans oublier les photographies réelles de paysages automnales.


Décor de Bambi (Walt Disney) - Décor de Princesse Mononoké (Studio Ghibli)


Etang dans la forêt de Albretch Dürer - Cerf et biche à l'orée de la forêt de Gustave Courbet


Après avoir bien posé mes ombres et mes lumières, j'y suis allée au feeling en partant du dernier au premier plan. La lumière venant de l'arrière-plan, j'ai foncé petit à petit la structure de l'abbaye jusqu'à un bleu/brun presque noir dans les recoins du premier plan, de façon à bien faire ressortir la forêt et la lumière du fond. Je n'ai utilisé que de la peinture acryliques avec des éponges, brosses à dents voire même mes doigts pour tout ce qui est des pierres. A la toute fin j'ai fini certains éléments aux crayons de couleurs, comme les filets de lumières, les brins d'herbes et les poils de mes animaux.




Pour vous donner une idée de la taille de la chose ... 





Le final ! Je n'ai pas compté les heures, mais il y en a BEAUCOUP ! J'y ai passé tous mes week-end du mois de novembre et début décembre. Sachant que j'avais, en parallèle, un autre sujet d'examen trimestriel mesurant 75x50 cm sur toile, ainsi que d'autres travaux plus "petits". Je n'avais pas pris autant de plaisir à peindre un sujet comme ça depuis très longtemps, j'aurai bien continué des heures entières. J'étais presque triste le jour du rendu.




Voilà pour ce sujet là ! 
Je vous souhaite une belle soirée, et vous dis à très vite ♫