mercredi 3 janvier 2018

Une abbaye abandonnée


Bonjour la compagnie !


Je vous retrouve aujourd'hui avec le premier post de 2018, pour vous parler d'un travail de cours que j'ai énormément apprécié. J'en profite pour vous souhaiter une très bonne année ! Qu'elle soit riche en projets, et remplie d'amour ♫

Maintenant que je suis en décoration peinte, les formats sur lesquels je peins ne sont les même qu'en Tronc Commun. Aujourd'hui je suis passée à des formats raisins minimum (65x50 cm) jusqu'à des panneaux de bois 110x80 cm pour les plus grands. Et c'est précisément sur ce médium là que j'ai du réaliser mon dernier travail de l'année 2017.

Ce sujet avait pour élément principal la cour de l'Abbaye de Beauport (Côtes d'Armor), nous étions ensuite libre de changer d'ambiance, d'enlever ou de rajouter toutes sortes d'éléments : personnages, décors, accessoires etc. Pour ma part, j'ai beaucoup changé mon image de base. La scène se passe en automne aux alentours de 16h, lorsque le soleil descend doucement et que la lumière s'embrase. L'abbaye se trouve à l'entrée d'un bois, duquel sortent quelques visiteurs inattendus.



A gauche l'image de base - A droite mon montage final

Vous pourrez admirer la beauté de mon montage (haha) ! J'ai gardé les photos de tous les animaux séparément pour pouvoir ensuite peindre à partir de celles-ci (question de précision). Dans ma tête, l'histoire était déjà écrite. Je savais parfaitement ce que je voulais représenter et je savais où j'allais. Une balade dans la cour de l'abbaye et une rencontre inattendue avec ce cerf que, visiblement, l'on dérange. Pourtant, il reste là, et nous regarde. Les renards, eux, n'ont pas fait attention à notre présence, ou du moins pas encore ...

Pour ce travail, j'avais un mois et demi pour le faire, du montage aux derniers détails avant le rendu. J'ai fait des petits croquis préparatoires en noir et blanc et couleurs afin de pouvoir me donner une idée concrète de ce que je voulais. Je dois avouer que je me suis un peu laissée surprendre par la taille du format. Passer d'un format raison à un tel format (sur bois qui plus est), ce n'est pas si simple. Les premiers jours, avant d'attaquer la peinture, je suis restée des heures plantée devant mon panneau, me posant mille questions. J'avais peur, je n'étais pas sûre de moi, j'étais persuadée que j'allais me planter. Je l'ai laissé de côté quelques jours puis je suis revenue dessus. A partir du moment où j'ai commencé à poser les premières couches de peinture, mon angoisse s'est envolée, et je crois pouvoir dire que de tous les sujets que j'ai peins jusque là, il est celui où j'ai pris le plus grand plaisir.

Avant toute chose, j'ai d'abord préparé mon panneau de bois, de façon à ce qu'il soit bien lisse. Je l'ai bien poncé une première fois, avant de passer une couche de peinture acrylique satinée sur toute la surface, sans oublier les tranches. Après avoir fait mon tracé au crayon, j'ai passé un fond uniforme et transparent d'un couleur neutre, tirant légèrement sur le bleu, en laissant une réserve de blanc là où passe la lumière. Une fois les ombres et lumières bien en place, j'ai démarré la couleur en les teintant le tout petit à petit.


A gauche, ma couleur de base avec ombres et lumières - A droite, montée de la couleur, de la lumière

Tout au long de mon processus, j'ai utilisé pas mal de documentation de toute sorte piochée dans mes livres. Des décors de dessins animés issus d'artbook (Bambi, Blanche Neige et les sept nains, Mon Voisin Totoro, Princesse Mononoké), de livres illustrés (La Légende de Momotaro, les Fables de la Fontaine), des tableaux de Monet, Dürer ou encore Courbet. Sans oublier les photographies réelles de paysages automnales.


Décor de Bambi (Walt Disney) - Décor de Princesse Mononoké (Studio Ghibli)


Etang dans la forêt de Albretch Dürer - Cerf et biche à l'orée de la forêt de Gustave Courbet


Après avoir bien posé mes ombres et mes lumières, j'y suis allée au feeling en partant du dernier au premier plan. La lumière venant de l'arrière-plan, j'ai foncé petit à petit la structure de l'abbaye jusqu'à un bleu/brun presque noir dans les recoins du premier plan, de façon à bien faire ressortir la forêt et la lumière du fond. Je n'ai utilisé que de la peinture acryliques avec des éponges, brosses à dents voire même mes doigts pour tout ce qui est des pierres. A la toute fin j'ai fini certains éléments aux crayons de couleurs, comme les filets de lumières, les brins d'herbes et les poils de mes animaux.




Pour vous donner une idée de la taille de la chose ... 




Deux jours avant le rendu final, je me suis rendue compte que j'avais totalement oublié l'ombre de la porte centrale. Ca n'avait choqué personne et j'aurai presque pu laisser comme ça, mais ça n'aurait pas eu de logique vu la direction de la lumière. J'ai paniqué, je ne savais pas comment la faire, et surtout, j'avais peur de tout gâcher. Pour être sûre de moi, j'ai fait des tests une forme ressemblant à la porte, j'ai joué avec la lumière pour voir ce que ça donnait. Puis j'ai appelé un ami (qui sort lui aussi de l'Ecole Pivaut), et je lui ai demandé conseil, histoire d'être sûre de ce que j'allais faire. Je l'ai faite un poil foncé au démarrage, mais elle a bien fonctionné.


Le final ! Je n'ai pas compté les heures, mais il y en a BEAUCOUP ! J'y ai passé tous mes week-end du mois de novembre et début décembre. Sachant que j'avais, en parallèle, un autre sujet d'examen trimestriel mesurant 75x50 cm sur toile, ainsi que d'autres travaux plus "petits". Je n'avais pas pris autant de plaisir à peindre un sujet comme ça depuis très longtemps, j'aurai bien continué des heures entières. J'étais presque triste le jour du rendu. Ce jour-là, d'ailleurs, nous passions chacun notre tour devant nos deux professeurs de peinture, comme un jury d'examen. 




Voilà pour ce sujet là ! 
Je vous souhaite une belle soirée, et vous dis à très vite ♫

4 commentaires:

  1. Wouah c'est magnifique bravo ma douce pour cette très jolie oeuvre je suis fan ♥
    J'en profite pour te souhaiter encore une fois une merveilleuse année 2018 ♥

    RépondreSupprimer
  2. Quel beau travail ! 😍
    J’ai adoré suivre l'évolution de cette œuvre sur Insta et c’est super d’avoir partagé tout ça par ici !
    Elle est magnifique !
    Des bisous <3

    RépondreSupprimer
  3. C'est impressionnant de voir comment l'ambiance évolue au fur et à mesure des étapes. Ca se voit que tu y as pris du plaisir, enfin je trouve que ça se ressent :)

    RépondreSupprimer
  4. Oh j'adore ! Joli travail ^_^

    RépondreSupprimer